NORTHANGER ABBEY

 

Jane Austen

 

livre

Qui aurait connu Catherine Morland enfant n’aurait jamais pu supposer qu’elle était née pour être une héroïne.

 

Roman initiatique       Pastiche Gothique

Adolescent       Adulte

 

   Catherine Morland est une jeune fille dont l’esprit déborde d’imagination. Passionnée de littérature gothique, elle brûle de découvrir le monde, qu’elle se figure identique à ses rêveries.

   L’occasion se présente quand elle est conviée à séjourner dans la ville de Bath par ses voisins, Mr et Mrs Allen. Catherine prend alors conscience des tourments de la vie mondaine, mais fait la rencontre du bel Henry Tilney. Quand ce dernier l’invite à passer quelques temps dans la demeure familiale, l’antique Abbaye de Northanger, Catherine est aux anges. Ses espoirs si romanesques seront-ils déçus ?

Critique par Nathalie Pi.

 

    On ne présente plus Jane Austen, femme de lettre Britanique connue et reconnue pour ses oeuvres critiques. J’avais déjà lu plusieurs livres de cette auteur, mais ne les ayant pas vraiment apprécié, j'avais quelques appréhensions au moment de me plonger dans ma lecture.

    Avec un style d’écriture à la fois simple et efficace, l'auteur s’adresse souvent à ses lecteurs pour appuyer certains propos ou en expliquer d’autres, et alterne différentes formes narratives. Si ce procédé peut parfois dérouter et confère une dynamique qui chercher sa place à travers un rythme assez lent, il est cohérent avec la manière dont est développée intrigue. Le choix d'une narration à la 3e personne en focalisation interne permet de suivre Catherine Morland avec beaucoup de largesse et de satisfaire à l'emploi du discours indirect libre que Jane Austen affectionne et maîtrise particulièrement.

    Le propos du roman est très bien préparée et se déroule devant les yeux des lecteurs de manière assez surprenante par certains moments. Le récit se découpe en trois grandes parties : le voyage à Bath avec les Allen, la visite à Northanger Abbey et le retour dans la maison familiale à Fukkerton. Jane Austen fait preuve de beaucoup d'humour, notamment en insistant souvent sur le fait que Catherine Morland n’est pas taillée pour être une héroïne de roman et en faisant le choix d'une protagoniste maladroite, naïve, et pleine d'imagination, essayant de se conformer à l'image attendus des jeunes filles de l'époque. A travers elle et les embuches mise sur sa route, l'auteur aborde le sujet du passage de l'adolescence à l'âge adulte. Aussi, le récit nous permet d’en savoir plus sur l’Angleterre du XVIIIeme siècle et sur les mœurs sociales de cette époque. Northanger Abbey  fait un gros clin d'oeil au roman gothique et pour cela, Jane Austen n'hésite pas à en récupérer tous les codes, que ce soit par les décors, par les archétypes de personnage qui ne semblent pas toujours être ce que l'on nous montre d'eux au premier abord, ou encore par les éléments surnaturels.

    Northanger Abbey m’a réconciliée avec les écrits de Jane Austen. L’intrigue sentimentale est très prévisible, mais permet de nous en apprendre plus sur l’Angleterre de l’époque et sert un récit plein de finesse. C’est aussi un beau roman sur l’émancipation et l’entrée dans l’âge adulte. Un incontournable pour les fans de Jane Austen, mais pas que !

note

un merveilleur classique

Imprimer E-mail